JOP 2024 : le plan d’Île-de-France Mobilités pour les Jeux

4 Jan 2024 | Actualités

L’objectif du Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 et d’Île-de-France Mobilités est clair : permettre à 100 % des spectateurs de rejoindre les sites olympiques et paralympiques en transport en commun. Par conséquent, plusieurs dispositifs sont prévus pour maintenir le service de transport public dans la région et desservir les 25 sites des JOP et impacter au minimum, les trajets quotidiens des Franciliens :

  • Une offre de transport renforcée de 15 % et concentrée dans le cœur d’agglomération : pour anticiper l’augmentation du flux de passagers sur les différentes lignes,
  • Mise en place de navettes bus “point à point” pour les spectateurs :
    400 bus articulés seront déployés sur tous les sites olympiques et paralympiques en Grande couronne et à Paris Ouest (Roland Garros et Parc des Princes) pour les spectateurs.
  • Information des voyageurs : 5 000 agents seront présents, y compris les équipes habituelles, dans les gares et stations pour l’information des spectateurs. Une signalétique spéciale sera par ailleurs installée dans les transports en commun pour orienter les voyageurs vers les bons itinéraires.

Par ailleurs, Île-de-France Mobilités lancera l’application : « Transport Public Paris 2024 » disponible dès le mois d’avril. L’outil proposera un calculateur d’itinéraires adapté aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 avec les plans d’accès aux différents sites, pour faire gagner du temps aux spectateurs en gare.

Anticiper les jeux – Les prévisions à Paris et en Île-de-France

La démarche TDM (Travel Demand Management) pilotée au plan national vise à réduire effectivement les flux de déplacements routiers ou en transport en commun. Le site anticiperlesjeux.gouv proposé par le ministère des Transports est destiné à vous aider dans votre organisation logistique durant cette période, alors qu’environ 800 000 personnes par jour sont attendues durant l’événement. Il présente notamment une carte interactive montrant l’impact des JOP sur les routes et les transports en commun heure par heure, avec les périmètres de sécurité et les prévisions de trafic.

Par ailleurs, l’État travaille en étroite collaboration avec les applications de guidage routier et de calculateur d’itinéraires (opérateurs de transports en commun, Citymapper, Waze…), afin qu’elles puissent intégrer les périmètres à leurs outils de calcul, dans le but de prendre en compte les restrictions liées aux JOP et d’optimiser la circulation.

Quelles seront les lignes et les stations les plus impactées pendant les Jeux ?

En ce qui concerne les lignes de métro, de train, de tramway et les RER voici les plus sollicitées pour la desserte des sites olympiques :

  • les lignes de métro 5, 6, 7, 8, 9, 10, 12, 13 et 14,
  • les trains J (branche Argenteuil), L, N, P et U,
  • le tramway T3,
  • les RER B, C et D.

Les stations de métro suivantes seront totalement fermées (correspondances incluses, le cas échéant) :

  • Champs-Elysées – Clémenceau (Métro 1, Métro 13)
  • Concorde (Métro 1, Métro 8, Métro 12)
  • Tuileries (Métro 1)

Les fermetures de ces stations auront lieu progressivement en amont des Jeux, lors du montage des sites de compétitions (à partir de mars)Des fermetures supplémentaires sont à prévoir, notamment pour la cérémonie d’ouverture.

Concernant les arrêts de tram : 

  • Le Tram T2 aura son terminus temporaire à « Suzanne Lenglen » (pas de desserte de « Porte d’Issy » et de « Porte de Versailles »).
  • Le Tram T3a ne marquera pas l’arrêt en station « Porte de Versailles ».
  • Le Tram T3b ne marquera pas l’arrêt en station « Colette Besson ».

👉 Anticipez les JOP : retrouvez le guide de la CPME Paris !

1ère organisation patronale

Rejoignez
la 1ère organisation représentative
des chefs d’entreprises

Partager ce contenu