Personnes vulnérables : évolutions du protocole sanitaire

En application du décret du 8 septembre 2021 et du protocole mis à jour le 10 septembre dernier, les modalités de placement en activité partielle des salariés dits « vulnérables » évoluent dès le 27 septembre.

Outre les modifications apportées dans la liste des personnes vulnérables, le décret ajoute une quatrième condition pour bénéficier de ces mesures particulières : le salarié doit désormais être affecté à un poste susceptible d’exposition à de fortes densités virales.
Par ailleurs, un nouveau cas de salarié « vulnérable » est identifié : le salarié immunodéprimé. Pour bénéficier de l’activité partielle dans ce cas, le salarié doit remplir deux conditions :

  • Ne pas pouvoir recourir totalement au télétravail ;
  • Être sévèrement immunodéprimé.

Lorsque l’employeur estime que le placement en activité partielle n’est pas fondé, il saisit le médecin du travail (qui peut faire appel à une équipe pluridisciplinaire) pour apprécier l’exposition du salarié à de fortes densités virales et/ou la mise en œuvre de protection renforcées suffisantes par l’employeur.

Vous retrouverez l’ensemble de ces nouvelles conditions dans la fiche dédiée.

Téléchargez la fiche pratique Personnes vulnérables

Remplissez simplement le formulaire ci-dessous.

Vous avez une question ? Contactez-nous !

Rejoignez la première organisation patronale française

Partager ce contenu