Retour

Ile-de-France : Le lourd fardeau du trajet domicile-travail

Actualités
Résultats du sondage Ifop sur la mobilité des salariés

Pour la cinquième année consécutive, PARISWORKPLACE publie les résultats de son étude annuelle sur le ressenti des salariés d’Ile-de-France. Partant du constat qu’un francilien sur deux considère que la facilité de circulation et la qualité des transports en commun est l’élément le plus important pour l’attractivité économique de Paris, l’étude 2018 se concentre sur la question des transports et de la mobilité en région parisienne.

Le trajet quotidien, une contrainte pour un salarié sur deux

Ce jugement ne dépend pas du mode de transport mais bien du temps de trajet. En effet, 75% des personnes ayant plus d’une heure de transport pour aller travailler trouve le trajet désagréable, contre 29% pour les salariés dont le trajet est inférieur à 40 minutes. Conséquence, les employés voyageant plus de 40 minutes par jour passent en moyenne 16 minutes de moins par jour au bureau, ce qui équivaut à huit jours de travail complets sur une année. Les relations sociales et la projection sur le long terme au sein de l’entreprise sont également impactés ; seul 37% des salariés à plus d’une heure de leur lieu de travail se projettent dans la même structure dans plus de 5 ans, contre 48% des personnes résidant à proximité.

La voiture personnelle, et Paris, une relation conflictuelle

Bien que 47% des personnes interrogées admettent que les mesures pour réduire la place des voitures individuelles à Paris ont un impact positif sur le niveau de pollution, il ressort également que la moitié des franciliens considèrent ces mesures négatives pour leurs conditions de travail. En parallèle, 42% des sondés considèrent que la volonté de la Mairie de Paris de réduire la circulation impacte négativement la performance des entreprises.

Paradoxalement, 81% des conducteurs souhaite que d’autres modes de transport soient développés pour remplacer la voiture, en particulier le bus, et de nouveaux tramways dans Paris.

La mobilité, une solution d’avenir ?

Les modes de travail mobiles restent aujourd’hui minoritaires. Une majorité de salariés considèrent que sur les horaires de bureau, le seul endroit pour travailler est au bureau, sur son propre poste de travail, en ne sortant que très rarement pour des raisons professionnelles. Mais force est de constater que plus les salariés sont mobiles, plus ils sont heureux au travail.

Les bienfaits de la mobilité

Les « Super Mobiles » —salariés qui sont mobiles à la fois au sein de leur bureau et hors du bureau, et qui ont au moins un rendez-vous professionnel par semaine— donnent la note de 7,1/10 à leur lieu de travail, contre 6,5/10 en moyenne. Le travail en équipe, la sociabilité et la proximité avec ses collègues apparaissent également comme des vertus de la mobilité des salariés. Enfin, alors que 56% des salariés jugent leur entreprise performante, elle est une fierté pour près de 90% des « Super Mobiles » !

Les jeunes imposent de nouvelles pratiques

Les nouveaux salariés, âgés de 18 à 24 ans, s’approprient de façon totalement différente le temps de travail.
Plus de la moitié d’entre eux profitent de la pause déjeuner ou d’un temps mort pour un rendez-vous médical ou pour faire une course dans le quartier. Travailler hors du bureau est également une alternative naturelle pour

41% de ces néo-salariés, qui admettent qu’ils sont plus satisfaits de leur travail si ils peuvent être mobiles, au point où cette mobilité devient un critère important lors du choix d’une entreprise.

Les entreprise sans bureau personnel attitré gagnent de plus en plus en popularité. Ces bureaux, qui offrent des espaces de convivialité pour le travail d’équipe, et des lieux plus calmes, pour s’isoler et se concentrer, donnent une vision nouvelle du monde du travail, en faisant du bureau une plateforme, un lien central essentiel pour se poser et travailler en équipe, mais qui permet un « décollage » et un « atterrissage » faciles, en fonction des besoins professionnels comme personnels.

Cliquez ici pour retrouver les résultats de l’enquête dans son intégralité.

 

Besoin d’aide dans la mise en place du télétravail ?

La CPME Paris Ile-de-France vous propose de participer à une formation Académie des PME dédiée à ce sujet :

“Télétravail : quels sont les risques qui y sont liés ?”
le mardi 23 octobre 2018 de 9h00 à 17h00
à la CPME Paris Ile-de-France, 19 rue de l’Amiral d’Estaing, 75116 Paris.
>Inscription

L'Académie des PME - Formation, document unique, le stress, prévention, télétravail, routiers, Sauveteur Secouriste, burn-out

Lire aussi
Voies sur berge, les nouvelles mobilitéspiétonisation

Le 26 septembre 2016, le Conseil de Paris a voté la piétonisation définitive des 3,3 km de la voie Georges Pompidou, avec effet immédiat. Dès l’annonce, la CPME Paris Ile-de-France a regretté que cette décision ait été prise de manière unilatérale et sans concertation du monde économique. Lire la suite

 

 

On ne construit pas l’avenir de Paris sans l’automobileBernard Cohen-Hadad, religieux, véhicules

Il est des décisions de majorités politiques qui vous blessent alors que vous êtes, au contraire, en attente d’écoute, de dialogue et d’accompagnement. Le 26 septembre dernier, le Conseil de Paris a voté la piétonisation définitive de 3,3 km de la voie Georges Pompidou à effet immédiat. Lire la suite