Comment aborder sereinement le changement ?

12 Juin 2024 | RH

Utiliser le mot « changement » occasionne toujours beaucoup de réactions. Elles sont souvent d’intensités variables et souvent paradoxales.

Un mot, qui a la faculté de ne laisser indifférent personne ! Alors l’associer à la notion de sérénité…

Pourquoi cette puissance ?

Le changement est par définition une modification d’un état à un autre. C’est pourquoi il est légitimement source de réticences, car cela sous-entend que nous devons modifier une habitude, que nous devons sortir de notre zone de confort.

Il influence nos capacités à absorber ce besoin, alors vécu comme une contrainte.

La plupart des résistances au processus du changement trouvent leurs racines dans notre histoire. Phénomène qui peut s’affirmer par nos différentes expériences de vie personnelle et professionnelle.

Au fil des années, ces expériences ont été nourries par cette accumulation d’expériences positives comme négatives.

Raison pour laquelle nous n’accueillons pas tous de la même façon cette invitation à changer, voir que nous la rejetons.

Les principaux freins au changement :

  • La peur de l’échec, 
  • Ne pas être à la hauteur,
  • L’ampleur,
  • L’inconnu,
  • Besoin d’être rassuré
  • L’attente d’un déclic ou d’un signe.

Si nous considérons chacun d’eux, si on prend le temps de travailler ces freins, on arrive à les désamorcer et agir sur notre organisation, afin d’améliorer notre capacité à produire en gardant la maîtrise du processus, donc en toute sérénité.

Investir pour sa performance, c’est prendre conscience que l’organisation et la gestion temps influencent notre performance

« Si j’ai conscience du temps qui passe, j’échappe en partie au temps. »

Remettre l’humain au cœur du projet, afin de créer l’engagement

L’un des pivots de cette transformation réside dans le temps accordé au projet (de l’élaboration à la mise en place) d’un point de vue technique et échanges collaborateurs.

De nombreuses études démontrent que tout changement va impliquer de l’incompréhension et des incertitudes chez les personnes présentes depuis un certain temps dans la société, et qui avaient trouvé un « équilibre » (même précaire) dans leur quotidien.

L’objectif est donc d’accorder le temps de la construction basée sur l’échange et la co-construction du projet afin de motiver les collaborateurs dans le changement pour une transformation numérique réussie.

Par conséquent, les plans de transformation doivent être très précis, suivis attentivement et périodiquement contrôlés pour rester parfaitement pertinents. Ce qui introduit la notion de l’objectif, premier principe fondamental de l’organisation et de la gestion temps, à compléter avec une bonne priorisation suivie d’une bonne planification.

Cet article a été rédigé par :

Peggy Dyèvre

Présidente – RCF Conseils

RCF Conseils accompagne vos transitions opérationnelles de vos organisations de travail et vous forme à l’optimisation de votre gestion temps pour remettre l’humain au cœur de vos performances.

Site internet | LinkedIn

1ère organisation patronale

Rejoignez
la 1ère organisation représentative
des chefs d’entreprises

Partager ce contenu