Augmentation du passe Navigo, qu’est-ce que cela signifie pour les entreprises ?

Valérie Pécresse l’a annoncé, mais le montant n’est pas encore fixé. Les tarifs du passe Navigo augmenteront en 2023.

Les raisons de cette augmentation ?

1️⃣⚡️L’augmentation des prix de l’énergie et des matières premières

2️⃣📉 Une baisse de la fréquentation des transports

3️⃣💶 La hausse des coûts d’exploitation liés aux prolongements des lignes

💸 Au total, Ile-de-France Mobilités enregistre un manque de 950 millions d’euros.

Ile-de-France Mobilités espère négocier un effort financier de 450 millions auprès des acteurs publics

La présidente de la Région demande des soutiens financiers à ses différents partenaires, sinon “le passe Navigo reviendrait à 100€ pour chaque utilisateur” :

  1. D’abord la Région annonce avoir trouvé 200 millions à travers divers postes d’économie
  2. 100 millions d’euros aux collectivités
  3. 100 millions d’euros à la SNCF
  4. 100 millions d’euros à la RATP
  5. 150 millions d’euros à l’État à travers une baisse de la TVA sur les billets à 5,5 % (au lieu de 10 %)

= 650 millions d’euros estimés pour financer le manque d’Ile de France Mobilités

Quid des 300 millions d’euros restants ?

« Plutôt qu’une hausse du passe Navigo, nous avons plutôt songé à une augmentation du versement mobilité » explique Valérie Pécresse

Qu’est-ce qu’est le “versement mobilité” ?

→ La contribution dite “versement mobilité” (anciennement versement transport) est la participation des employeurs occupants 11 salariés et plus au financement des transports en commun en région parisienne.

Les employeurs de plus de 10 salariés sont concernés

→ La contribution est calculée sur la base des rémunérations des salariés, dont l’activité, occasionnelle ou non, a lieu à l’intérieur du périmètre concerné. En Ile-de-France, le taux est compris entre 1,6 % et 2,95 %. (Pour connaître votre taux, rendez-vous sur le site de l’URSSAF)

Le reste à payer par les usagers et toutes les entreprises

L’augmentation du versement mobilité pourrait rapporter de 250 à 300 millions d’euros. Le reste ? “Ce sera aux voyageurs — et aux entreprises par le remboursement des passes Navigo — de le payer.” indique la présidente de la Région. Sachant qu’une augmentation de 1€ du passe Navigo correspond à 30 millions d’euros supplémentaires dans les caisses d’Ile-de-France mobilités.

Beaucoup de questions sur la mobilité se posent dans la région Ile-de-France. À l’heure où le stationnement est devenu payant pour les deux-roues à Paris, le service de transports en commun doit encore évoluer afin d’assurer sa fiabilité et sa ponctualité.

Vous rencontrez des difficultés pour vous déplacer dans la région ? Faites-nous part de vos problématiques !

Rejoignez la première organisation patronale française

Partager ce contenu