Transition énergétique

Cette démarche a « pour ambition de répondre à l'attente exprimée par les citoyens d'être directement associés à l'élaboration des politiques publiques qui ont une incidence directe sur leur vie quotidienne »
Actualités
Dirigeants, participez au Grand Débat National

Dans ce contexte, la CPME Paris Ile-de-France se mobilise pour contribuer activement à ce grand débat et se faire relais des attentes et des priorités des dirigeants franciliens auprès des pouvoirs publics nationaux et locaux.

Cette grande concertation est une occasion en or pour faire entendre la voix de l’entreprise, en particulier celle des dirigeants de TPE-PME, des artisans et des commerçants.

Projet de Loi de Finances 2019
Actualités
Gilets jaunes : Les annonces du Ministre de l’Économie et des Finances

Près de dix jours après les premiers rassemblements des “gilets jaunes” dans toute la France, le Ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire a tenu hier une réunion de crise sur l’impact économie du mouvement, à laquelle la CPME était conviée, afin d’évaluer précisément des conséquences économiques réelles et par extension convenir de mesures d’accompagnement aux entreprises. C’est donc lundi 26 novembre, à 16h, que François Asselin, président de la CPME, a pu faire état des remontées des différentes CPME territoriales et des fédérations adhérentes sur ce sujet. 

circulaire
Transition énergétique
Pour une économie circulaire source de compétitivité

L’économie circulaire doit être une opportunité de croissance pour les entreprises notamment pour les TPE-PME. Les travaux de la feuille de route du gouvernement sur l’économie circulaire, dont la CPME est partie intégrante, doivent aboutir à atteindre les objectifs de transition vers une économie circulaire fixés par la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015.

Transition énergétique
Consultation économie circulaire : pour les TPE-PME ça ne tourne pas rond !

Les propositions contenues dans le projet de feuille de route du gouvernement présenté lundi 12 février n’ont pas pris en compte les souhaits des 150 000 entreprises membres de la CPME. Elles ne nous conviennent pas : augmentation de la fiscalité ; non-respect de la concurrence loyale entre l’économie traditionnelle et l’ESS ; report sur les entreprises de la responsabilité des collectivités territoriales et des consommateurs.