Retour

Masque et terrasses éphémères : la CPME Paris Île-de-France se félicite de la ligne de crête tenue par les pouvoirs publics

Ile-de-France

Généralisation du port du masque et prolongation des terrasses éphémères : la CPME Paris Île-de-France se félicite de la ligne de crête tenue par les pouvoirs publics franciliens.

Au moment où la situation épidémiologique se dégrade à Paris et en Île-de-France, zone de circulation active du virus, la CPME Paris Île-de-France se félicite de la ligne de crête pragmatique et de bon sens tenue par les pouvoirs publics franciliens pour concilier la protection de la santé et la continuité de l’activité économique, en généralisant le port du masque dans la capitale et les trois départements de la petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne), tout en prolongeant à Paris l’extension gratuite des terrasses éphémères et les piétonnisations de voies demandées par les commerçants.

Pour Bernard COHEN-HADAD, président de la CPME Paris Île-de-France, “la position des petits patrons franciliens est simple : tout sauf un reconfinement général ou local qui serait fatal à l’économie régionale !Pour que la reprise économique l’emporte sur la reprise épidémique, le port du masque est un moindre mal : mieux vaut vivre et travailler masqué que mourir le nez au vent !

La généralisation du port obligatoire du masque à tout l’espace public extérieur de Paris et des départements de la petite couronne, et à tous ses usagers (seuls sont dispensés les usagers circulant à l’intérieur d’un véhicule), décidée par le Préfet de police de Paris en concertation avec la Maire de Paris et les exécutifs départementaux, a le mérite d’être une mesure simple et claire

La prolongation à Paris jusqu’au 30 juin 2021 de l’extension gratuite des terrasses éphémères et des piétonnisations de voies demandées par les commerçants est une mesure nécessaire et opportune qui permettra aux 8 000 restaurateurs et bistrotiers qui en ont déjà profité de continuer de travailler dans de bonnes conditions, à titre gratuit, sur un espace public élargi. Ces terrasses éphémères fermeront à 22h et feront l’objet d’une “charte de bonne conduite”.

Pour compléter la mise à jour du dispositif régional de prévention, la CPME Paris Île-de-France appelle à actualiser et remettre en place la charte définissant les modalités de recours aux transports en commun pour la reprise d’activité en Île-de-France signée le 6 mai dernier avec la CCI Paris, le MEDEF Île-de-France, l’U2P Île-de-France, la CMA Île-de-France, la CFDT et la CFTC, Île-de-France Mobilités, la RATP, Transilien, la Ville de Paris, la Région Île-de-France et la Préfecture de région. Cette charte, dont l’objectif était de limiter le recours aux transports en commun en prolongeant le télétravail, en élargissant les créneaux horaires d’arrivée et de départ en entreprise, et en développant une offre de transport alternative, s’était en effet révélée tout particulièrement utile et respectée.