Retour

La CPME Paris Île-de-France demande l’association des TPE-PME franciliennes à la campagne vaccinale

Ile-de-France

Paris, le 7 janvier 2021

Au terme de la conférence de presse gouvernementale, l’organisation patronale soutient la prolongation des restrictions et se félicite de celle des aides. Elle demande à être associée à la campagne vaccinale régionale.

Au terme de la conférence de presse du Premier ministre et du ministre de la Santé sur l’évolution de l’épidémie de la Covid-19, la conduite de la campagne vaccinale et la mise à jour des restrictions, la CPME Paris Île-de-France soutient de façon responsable la prolongation des mesures restrictivesprises pour limiter la propagation de la Covid-19, tout en se félicitant de la prolongation des dispositifs d’aide décidée concomitamment.

Alors que l’Île-de-France et Paris souffrent tout particulièrement des conséquences économiques de la crise sanitaire, du fait de l’internationalisation de leur économie et de la forte dépendance de leurs emplois au tourisme, à l’événementiel et à la culture (selon les chiffres du Crocis publiés le 5 janvier, les entreprises franciliennes ont perdu en moyenne -10,8% de CA sur les 9 premiers mois de 2020, les entreprises parisiennes -15% ; en 2020, la région a perdu 95 000 emplois et le taux de chômage a augmenté de 1,2 point à 8,3%), chaque semaine de retard dans le plein redémarrage de l’activité coûte environ 700 millions d’euros à l’économie francilienne (= 2 milliards d’euros correspondant au coût du retard hebdomadaire pour l’économie française selon le président du Conseil national de productivité Philippe MARTIN x 0,35% correspondant à la fraction francilienne du PIB national).

Pour Bernard COHEN-HADAD, président de la CPME Paris Île-de-France, “le vaccin est donc bon pour la santé et pour l’économie ! Un enjeu de compétitivité existe puisque la vitesse de la campagne de vaccination conditionne celle de la reprise économique”. C’est pourquoi l’organisation patronale demande à ce que les TPE-PME franciliennes soient associées à la réussite de la campagne vaccinale en leur permettant de proposer à leurs collaborateurs de se faire vacciner, par exemple via la médecine du travail, et souhaite que la Région Île-de-France et la Ville de Paris puissent organiser des campagnes de vaccination et disposer de doses en fonction de leurs besoins et demandes.

Au moment où la crise sanitaire va durement impacter les emplois – après avoir impacté l’activité – avec une vague de plans sociaux et de licenciements, la CPME Paris Île-de-France renouvelle enfin son appel aux pouvoirs publics pour maintenir les aides dans la durée, territorialiser davantage la stratégie sanitaire, assouplir l’ouverture des commerces le dimanche et réunir les conditions d’un dialogue social “HQE” pour “à Haute Qualité d’Echanges”.

La CPME Paris Ile-de-France représente dans la région capitale la CPME, l’organisation patronale dédiée aux TPE-PME tous secteurs confondus. Partenaire social, organisation privée et représentative, la CPME fédère près de 150 000 entreprises employant 3 millions de salariés. Elle est forte d’un réseau de 200 fédérations et syndicats de métiers ainsi que 117 unions territoriales. L’Ile-de-France compte 774 000 TPE-PME, soit plus de 99% des entreprises implantées sur le territoire et plus d’un emploi sur deux. M. Bernard COHEN-HADAD est le président de la CPME Paris Ile-de-France.

Contact presse