Retour

#COVID19 | Bruno Le Maire annonce des mesures pour aider les entreprises

Santé
Coronavirus & PME : Quels gestes adopter ? Comment surmonter l'épidémie ?

Mis à jour le

Le ministre de l’Economie s’est exprimé aujourd’hui et a évoqué le “choc économique” le “choc massif et mondial” que provoque le COVID-19. Pour tenter de renforcer l’économie française afin qu’elle puisse affronter l’épidémie de coronavirus il a fait plusieurs annonces.

Pour les TPE : création d’un fonds de solidarité

Il est “vraiment réservé aux entreprises les plus modestes, les plus petites, qui sont à court de trésorerie”, a indiqué Bruno Le Maire. Il annoncera lundi les modalités de financement et de fonctionnement. “Je veux juste m’assurer que [l’argent] va bien à ceux qui en ont vraiment besoin”, a-t-il ajouté.

L’accès à ce potentiel fonds, dont le montant n’a pas été précisé, serait décidé sur des critères de chiffre d’affaires, pour le “réserver aux plus petites entreprises”, et de perte de chiffre d’affaires ou d’exploitation, a précisé le ministre. “Je ne veux pas que le fonds permette à certains de se défausser de leur responsabilité”, a-t-il insisté, citant les banques, les assureurs et les grands donneurs d’ordre.

Pour les PME et ETI : élargissement de la garantie pour les prêts

“En matière de trésorerienous souhaitons aussi que toutes les entreprises puissent avoir accès aux prêts dont elles ont besoin. Nous avons donc décidé de porter la garantie de l’Etat à travers la BPI de 70% à 90%”, a déclaré le ministre de l’Economie. “Cette garantie de l’Etat est un instrument extrêmement puissant pour que les entreprises puissent continuer à avoir des prêts à avoir de la trésorerie”, a-t-il affirmé. “Nous élargissons cette couverture de l’Etat des PME aux entreprises de taille intermédiaire”, a également souligné Bruno Le Maire.

Report des charges sociales et des charges fiscales

Bruno Le Maire a confirmé que les entreprises les plus touchées pourraient demander un report des charges sociales et fiscales. “Nous allons leur proposer ce report. Ce n’est pas à elle de le demander, c’est l’administration sociale et fiscale qui va proposer aux entreprises le report de leurs charges sociales et de leurs charges fiscales, a-t-il déclaré. Si, au bout du compte, des entreprises ne peuvent pas payer, nous ferons des dégrèvements fiscaux”, a promis Bruno Le Maire.

Amélioration du chômage partiel

Le ministre de l’Economie s’est engagé à améliorer la couverture du chômage partiel, qui est, selon lui, “l’un des dispositifs les plus efficaces” pour aider les entreprises en difficulté. “Nous voyons bien que rien n’est plus précieux pour une entreprise que ses employés et nous voulons absolument que les entreprises évitent les licenciements et recourent davantage à l’activité partielle”, a-t-il déclaré.

L’indemnité horaire compensatrice versée par l’Etat aux employeurs ayant recours au dispositif d’activité partielle atteint jusqu’à présent le niveau du Smic (8,03 euros net de l’heure). “Je pense qu’il faut profiter de cette crise et des difficultés économiques actuelles pour porter une amélioration radicale du dispositif de chômage partiel en France”, a-t-il ajouté, dénonçant un système “lacunaire” et “trop lent”.

Une réflexion va donc être menée pour améliorer les dispositifs et refonder l’activité partielle en France.

Vous avez des questions ? Vous souhaitez être accompagné ?

La Cellule de Crise de la CPME Paris Ile-de-France se tient à votre totale disposition pour vous accompagner dans vos démarches auprès de la Cellule de Continuité Économique d’Ile-de-France et pour s’assurer du bon traitement de votre dossier. N’hésitez pas à nous contacter au 01 56 89 09 30 ou à contact[@]cpmeparisiledefrance.fr.