Le 4ème plan santé travail a été présenté

Le nouveau Plan santé au travail a été présenté mardi 14 décembre 2021 en Conseil national d’orientation des conditions de Travail, sous la présidence du Secrétaire d’État en charge des retraites et de la santé au travail, Laurent Pietraszewski. Depuis 2004, et tous les cinq ans, les pouvoirs publics fixent les grandes orientations liées à la santé au travail. L’enjeu est d’améliorer les conditions sanitaires, de prévenir les risques dans les espaces professionnels publics et privés, en y fédérant l’Etat, la Sécurité Sociale, les organismes de prévention et les partenaires sociaux autour d’un projet commun. Ce plan est ensuite décliné en plans régionaux de santé au travail (PRST).

Le Plan Santé Travail se déploie cette année dans l’appréciation d’un contexte particulier, où les questions de santé sont orientées vers la lutte contre l’épidémie de la Covid19, la lutte contre le changement climatique, et l’égalité entre les femmes et les hommes.

Les priorités du Plan de Santé Travail

Le PST 2021 se construit autour d’un axe prioritaire, transversale avec d’autres : celui des accidents du travail graves et mortels. Les objectifs annoncés sont de cibler les actions pour prendre en charge les publics prioritaires ou particulièrement exposés (jeunes, travailleurs intérimaires et détachés), et sur la communication de l’ensemble des acteurs du plan, qui constitue un outil pour diffuser la culture de prévention et éviter les accidents.

Les priorités gravitant autour des accidents graves et mortels sont au nombre de 4 :

  • Renforcer la prévention primaire au travail et la culture de prévention, avec comme objectifs la culture de la prévention à travers les différences d’exposition liées au sexe, la poursuite de la mobilisation sur certains risques prioritaires (notamment les gestes et postures), et l’amélioration des qualités de vie, des conditions de travail, particulièrement sur la question de l’égalité femme-homme.
  • Structurer, développer la prévention de la désinsertion professionnelle, la prévention de l’usure, le maintien dans l’emploi et accompagner les salariés et les entreprises concernées.
  • Adapter la politique de santé au travail aux défis d’aujourd’hui et de demain, avec une approche partagée de la santé intégrant santé au travail, santé publique et santé environnement. Le PST 4 veut être un levier pour développer des stratégies d’anticipation et des outils de gestion des crises intégrant pleinement les enjeux de santé au travail, rentrant en écho avec le contexte sanitaire actuel. Il examinera également la faisabilité d’une stratégie nationale de recherche en santé au travail.
  • Consolider le pilotage et la gouvernance de la prévention des risques professionnels et de la santé au travail. Les partenaires sociaux ont exprimé dans l’Accord National Interprofessionnel leur souhait de renforcer le dialogue social tant en entreprise que dans les branches professionnelles. Aux niveaux national et régional également, la loi du 2 août 2021,  a réformé les instances de gouvernance sur les conditions de travail. Le PST 4 vise ainsi à accompagner toutes ces évolutions du dialogue social, renforce par ailleurs la place des services de prévention et de santé au travail auprès des entreprises, mieux structurer et partager les données de santé au travail, en lien avec les partenaires sociaux, notamment en accompagnant la numérisation des données individuelles de santé au travail dans les SPST.

Consultez le communiqué de presse du Ministère du Travail

Rejoignez la première organisation patronale française

Partager ce contenu