[Communiqué] La CPME Paris Ile-de-France se réjouit de la levée des restrictions sanitaires en entreprise

Les chefs de TPE-PME franciliennes maintiendront toutefois les règles d’hygiène élémentaires pour gagner en souplesse sans perdre en protection.

La CPME Paris Île-de-France se réjouit de la levée des restrictions sanitaires en entreprise permise par l’amélioration de la situation épidémique et la moindre pression sur les établissements de santé, notamment la fin du “Protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de COVID-19”

Cette levée est particulièrement opportune pour l’Île-de-France dont le redémarrage économique est plus tardif que dans le reste du pays en raison de sa spécialisation sur des secteurs peinant à sortir de la crise : tourisme international, culture et événementiel”, estime Bernard COHEN-HADAD, Président de la CPME Paris Île-de-France. “Les chefs de TPE-PME franciliennes forment surtout le vœu que ces décisions soient adaptées à l’évolution de la situation sanitaire, de sorte de pouvoir reprendre leur activité sans subir de nouveau “stop & go” et de retrouver un minimum de prévisibilité, alors que beaucoup ont le sentiment d’évoluer dans un cycle de crises sans fin, les crises se succédant les unes aux autres…”, complète-il.

L’organisation patronale francilienne rappelle que depuis le début de la crise de la Covid-19 et de l’annonce des restrictions sanitaires en entreprise, elle a, en responsabilité, soutenu par principe le Gouvernement pour prendre des décisions strictement nécessaires, adaptées et proportionnées à la gravité de la situation sanitaire (jauges, couvre-feux, confinements, etc.) en s’efforçant de préserver un équilibre entre protection de la santé et continuité de l’économie. Si elle s’était félicitée de l’assouplissement de la politique d’isolement pour les personnes vaccinées positives ou cas contacts, elle avait toutefois émis des réserves sur la décision de rendre le télétravail obligatoire et elle s’était opposée à la tentation de généraliser le passe sanitaire à toutes les entreprises.

Pour autant, nous n’allons pas baisser la garde sur les règles élémentaires d’hygiène (lavage des mains, nettoyage des surfaces, aération des locaux) afin de prévenir les risques de contamination à la Covid-19 et de garantir, tant que le virus circule, la sécurité de nos collaborateurs et des consommateurs. N’oublions pas que l’employeur est responsable de la santé et de la sécurité au travail”, conclut Bernard COHEN-HADAD.

Rejoignez la première organisation patronale française

Partager ce contenu