Retour

Le vélo, oui mais à condition de pédaler dans le bon sens

Transports
vélo

Un rapport remis aujourd’hui à la ministre des Transports préconise de rendre obligatoire l’indemnité kilométrique vélo (IKV). L’objectif serait d’atteindre 1,4 million de salariés cyclistes en 2022, contre 700 000 aujourd’hui.

En termes de santé publique, les bienfaits du vélo et de l’activité sportive sont indéniables. Des études récentes indiquent que, dans les entreprises concernées, cette mesure aurait fait baisser les arrêts maladie jusqu’à 15%.

Si la CPME encourage la pratique du vélo comme moyen de locomotion pour les salariés, elle souhaite néanmoins qu’il soit conservé au versement de cette indemnité un caractère optionnel au libre choix de l’employeur, pour les entreprises de moins de 250 salariés.

L’IKV obligatoire engendrerait des coûts supplémentaires, directs et indirects, pour les PME/TPE. La CPME demanderais donc, à tout le moins, qu’elle soit déductible du versement transport dans les zones urbaines.

Toutes nos propositions sur la mobilité à lire ici