Retour

Un reconfinement oui, mais un reconfinement adapté, proportionné et compensé !

Ile-de-France
Déconfinement : les résultats de l'enquête CPME

La CPME Paris Île-de-France soutient la décision de l’Exécutif et se réjouit du renforcement des aides, tout en appelant à réconcilier dans la durée activité économique et santé au travail.

Si l’organisation patronale dédiée aux TPE-PME franciliennes soutient la décision de l’Exécutif d’un reconfinement motivé comme ultime recours pour freiner la propagation du virus Covid-19 et se réjouit du renforcement du dispositif des aides aux entreprises (fonds de solidarité pour les PME, chômage partiel, exonération de charges sociales, prêts garantis d’État, crédit d’impôt sur les exonérations de loyers), la CPME Paris Île-de-France plaide pour que ce reconfinement soit strictement adapté, proportionné et compensé.


Son président, Bernard COHEN-HADAD, tient à rappeler les principaux éléments de contexte : 

  • les TPE-PME franciliennes ont toujours scrupuleusement respecté les protocoles sanitaires et font partie des lieux clos parmi les plus sûrs
  • elles sont déjà très affaiblies par le confinement du printemps ; beaucoup de chefs d’entreprise, d’indépendants et de travailleurs non salariés font désormais face à une angoisse existentielle ;
  • la saison des fêtes de fin d’année est décisive, après deux hivers “noirs” 2018 et 2019.

La CPME Paris Île-de-France plaide par conséquent :

  • pour qu’un aménagement du reconfinement au bénéfice des acteurs et secteurs aujourd’hui qualifiés “non-essentiels” soit étudié dans les meilleurs délais sanitaires ; 
  • pour que les aides publiques annoncées afin de compenser les pertes d’activités soient mises en œuvre immédiatement et durablement, en réservant une attention toute particulière aux indépendants, travailleurs non salariés, artisans et libéraux qui ne doivent pas être oubliés ;
  • pour que soient maintenues les conditions d’une concurrence loyale entre le commerce physique et le commerce en ligne, le risque de distorsions de concurrence auquel sont exposés les adhérents de la CPME Paris Île-de-France étant particulièrement élevé du fait d’une taille ou d’une activité pas toujours compatible avec la vente en ligne et le “click and collect”.

Pour Bernard COHEN-HADAD, “nous savons maintenant que la crise sanitaire n’est pas une parenthèse mais une étape : le temps est donc venu d’apprendre enfin à vivre et à travailler durablement et agilement avec le virus, en arrêtant le cadre de vie et de travail dans lequel les collaborateurs, les fournisseurs, les clients et les chefs d’entreprise pourront au mieux retrouver de la visibilité, des marges de manœuvre et une capacité à se projeter.