Un confinement ça va, trois confinements, bonjour les dégâts !

L’organisation patronale dédiée aux TPE-PME déplore la fermeture des commerces ne vendant pas des biens et services de première nécessité et appelle à accélérer la campagne de vaccination en Île-de-France.

Conformément à sa position responsable constante depuis le début de la crise, la CPME Paris Île-de-France prend acte de l’annonce du reconfinement des huit départements de la région capitale et appelle ses adhérents qui le peuvent à pratiquer au moins quatre jours de télétravail par semaine.

Bernard COHEN-HADAD, président de l’organisation patronale francilienne, “regrette toutefois la fermeture des commerces ne vendant pas des biens et des services de première nécessité, alors même qu’ils avaient mis en place et fait respecter des protocoles sanitaires stricts pour contribuer à freiner la propagation du virus et des variants”.

La CPME Paris Île-de-France adresse par ailleurs trois demandes au Gouvernement : 

  1. Qu’il accélère d’abord la campagne de vaccination en Île-de-France en y concentrant l’effort national de vaccination et en facilitant l’approvisionnement des entreprises ;
  2. Qu’il compense ensuite davantage le préjudice économique subi en divisant par deux (de 50% à 25%) le taux de perte de chiffre d’affaires rendant les entreprises éligibles au fonds de solidarité ;
  3. Qu’il soutienne enfin massivement la numérisation de l’activité des TPE-PME pour faire du numérique un levier de la relance économique en sortie de crise avec le télétravail et l’extension des marchés.

Retrouvez les autres communiqués de presse de la CPME sur cpme.fr

Rejoignez la première organisation patronale française

Partager ce contenu