Retour

Reconfinement les week-ends à Paris et en Ile-de-France

Ile-de-France
Reconfinement les week-ends en Ile-de-France

Reconfinement de l’Ile-de-France les week-ends : un oui conditionnel, tout en accélérant la campagne de vaccination, y compris en entreprise

Paris, le mardi 2 mars 2021

L’organisation patronale dédiée aux TPE-PME renouvelle son oui conditionnel au reconfinement et exhorte les pouvoirs publics à territorialiser également la stratégie vaccinale.

Au moment où l’option d’un reconfinement de l’Île-de-France les week-ends tiendrait la corde parmi les mesures supplémentaires de freinage de la propagation du virus dans la région sous surveillance renforcée, la CPME Paris Île-de-France renouvelle sa position constante depuis le début de la crise sanitaire – un oui conditionnel :

  • Que ce reconfinement soit l’ultime recours sanitaire pour freiner la propagation du virus et de ses variants en Île-de-France après avoir préalablement épuisé l’ensemble des options alternatives mieux-disantes pour l’activité économique et les libertés individuelles et collectives
  • Que ses modalités soient strictement nécessaires, adaptées et proportionnées à la situation sanitaire. Autrement dit, que ce reconfinement ne manque pas sa cible – la question est de savoir s’il s’agit d’interdire les attroupements dans les rues ou les courses dans les magasins de proximité – et réduise le moins possible l’activité économique : pas de discrimination entre “essentiels” et “non-essentiels” avec fermeture de ces derniers, maintien de la possibilité du cliquer-retirer et de la vente alimentaire à emporter, etc. Et en territorialisant les mesures au plus près de la diversité des réalités sanitaires locales.
  • Que ce reconfinement soit compensé par des aides financières ciblées pour les entreprises et les salariés à la hauteur du préjudice économique subi, notamment pour les TPE-PME et les indépendants, avec un abaissement de 50% à 30% du taux de pertes de chiffre d’affaires rendant les entreprises éligibles au Fonds de solidarité. Et que les pouvoirs publics tiennent aussi un discours de soutien moral aux chefs d’entreprise et à leurs collaborateurs
  • Que ce reconfinement soit accompagné d’un soutien massif des pouvoirs publics pour la numérisation de l’activité des TPE-PME, afin de faire du numérique un puissant levier de la relance économique en sortie de crise avec, notamment, l’extension des marchés et du télétravail.
Bernard COHEN-HADAD, président de la CPME Paris Île-de-France, exhorte enfin les pouvoirs publics à territorialiser également la stratégie vaccinale pour accélérer la campagne de vaccination en Île-de-France, y compris dans les entreprises :

“D’importantes difficultés d’approvisionnement ralentissent la campagne de vaccination, y compris la campagne en entreprise démarrée le 25 février. Or, la vitesse de la campagne de vaccination conditionne celle de la reprise économique. C’est un enjeu de compétitivité, il y a urgence. Les pouvoirs publics devraient par conséquent territorialiser la stratégie vaccinale en concentrant l’effort de vaccination sur les fronts régionaux où les combats sont les plus intenses. A commencer par l’Île-de-France, dont tous les départements connaissent une situation épidémique préoccupante et qui est, de plus, la région française la plus impactée par les conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire.”


Contact presse