Reconfinement : la CPME en ordre de bataille pour les TPE-PME

La CPME déplore les conséquences néfastes du reconfinement pour les TPE-PME et pointe la désorganisation induite au sein des entreprises.

« Nous entrepreneurs, nous sommes habitués comme tous les Français, mais nous ne sommes pas résignés et on va continuer à se battre parce qu’on n’a pas le choix. » a déclaré François Asselin jeudi matin sur RTL.

Alors que le président de la République a annoncé que les restrictions sanitaires en vigueur dans 19 départements, vont être étendues à l’ensemble de la métropole, et que les écoles vont être fermées pour 4 semaines, la CPME a déploré les conséquences néfastes pour de très nombreuses entreprises et commerces fermés. Elle a également pointé la désorganisation induite au sein des TPE-PME par la fermeture des écoles, qui contraindra les parents à être mis au chômage partiel.

Par conséquent, la CPME réclame le maintien des mesures de compensation financière et le rétablissement de l’activité partielle sans reste à charge pour les entreprises concernées, quel que soit leur secteur d’activité.

Et sur RTL, François Asselin a à nouveau plaidé pour que des dispositifs spécifiques soient pris en faveur des indépendants, comme la Confédération le propose, car :« Il faut traiter l’endettement personnel des chefs d’entreprises pour que la catastrophe économique ne soit pas une catastrophe humaine ».

Note plus positive, la CPME a salué la perspective de réouverture à la mi-mai que le président de la République a donnée aux secteurs fermés de la culture et des HCR. Une perspective qui, même si elle est lointaine, donne de l’espoir aux professionnels.

En amont et à la suite de ces annonces, la CPME s’est déployée dans les médias pour porter la parole des entrepreneurs sur le reconfinement :

Une question ? Contactez-nous !

Rejoignez la première organisation patronale française

Partager ce contenu