Retour

Réaction aux annonces d’Anne Hidalgo

Communiqué
Prolongation jusqu’en septembre des aides municipales aux PME, commerçants et artisans : la CPME Paris Ile-de-France se félicite de mesures répondant à ses demandes

Mis à jour le

Prolongation jusqu’en septembre des aides municipales aux PME, commerçants et artisans : la CPME Paris Ile-de-France se félicite de mesures répondant à ses demandes

La CPME Paris Ile-de-France se félicite de la prolongation jusqu’en septembre des aides municipales aux PME, commerçants et artisans, annoncée dans Le Parisien par la Maire de Paris, qui répond ainsi aux demandes régulièrement faites par l’organisation patronale.

Pour Bernard COHEN-HADAD, président de la CPME Paris Ile-de-France, “la prolongation jusqu’en septembre de 1/ la suppression de loyers des baux commerciaux pour les acteurs en difficulté, 2/ de l’exonération des droits de voirie, des taxes sur les étalages et les terrasses, 3/ de l’exonération de redevances pour les marchands ambulants (marchés) et 4/ de la suppression de la redevance spéciale pour les déchets non ménagers, sont des mesures indispensables qui vont dans le bon sens et permettent d’aborder le déconfinement dans de moins mauvaises conditions.” Il espère ainsi que “dans le respect des gestes barrières et des conditions de sécurité, les Parisiens seront au rendez-vous de la reprise pour soutenir les activités de proximité”.

L’organisation patronale dédiée aux TPE-PME se félicite aussi de la possibilité qui sera offerte, après le déconfinement et jusqu’en septembre, aux cafetiers et restaurateurs de pouvoir travailler dans de bonnes conditions et à titre gratuit sur un espace public élargi.

Bernard COHEN-HADAD rappelle que la CPME Paris Ile-de-France avait demandé à la Ville de Paris, dès le 11 janvier 2020, l’exonération de droits de place pour les commerçants ambulants titulaires d’emplacements dans les halles et marchés parisiens, lesquels souffraient déjà alors des mouvements sociaux. L’organisation avait aussi appelé les bailleurs privés et sociaux franciliens, dès le 18 mars puis le 13 avril, à un mois d’avril puis un mois de mai francs, en renonçant au recouvrement des loyers et des charges pour marquer leur soutien solidaire aux artisans, commerçants et travailleurs indépendants. Le président de la CPME Paris Ile-de-France avait enfin systématiquement appelé l’attention particulière des pouvoirs publics sur la nécessité d’inclure toutes les activités impactées afin que les dispositifs d’aide ne manquent pas leurs cibles.

Contact presse


Crédit photo : Jacques Paquier @ Flickr under Attribution 2.0 Generic Creative Commons Licence