Retour

La moitié des PME font confiance à l’Union Européenne

Europe
Travail détaché, l'Union Européenne, carte européenne de services

Interrogés par la CPME, les dirigeants de PME ont fait part de leurs craintes et attentes vis-à-vis de l’Union Européenne qui, malgré une certaine errance du projet européen, reste un objet de confiance pour la moitié des patrons.

Accès à une main d’œuvre qualifiée, au financement et à une énergie abordable, les dirigeants de PME Françaises inscrivent dans cet ordre les freins principaux au développement de leur entreprise et une grande majorité estime les contraintes administratives du droit du travail trop complexes.

Concernant l’Europe 60% des chefs d’entreprise dénoncent le trop plein de bureaucratie au sein de l’Union et 46% des interrogés pensent que l’Union Européenne ne s’intéresse pas assez à eux.

Cependant, si 70% des dirigeants soulignent la concurrence déloyale au sein de l’Union Européenne pour la moitié des mêmes sondés elle reste synonyme de valeur ajoutée pour l’économie et leur entreprise et la majorité redoute la fin de la monnaie unique.

Sans surprise, les déséquilibres économiques sont au cœur des attentes quant au futur de l’Union Européenne devant la redéfinition du projet européen ou la question migratoire.

Enfin près de la moitié des dirigeants attendent une aide de l’Europe pour relever les défis du 21ème siècle à savoir la transition numérique, le développement des nouvelles technologies et l’économie verte ou circulaire.

Enquête réalisée par la CPME auprès 279 dirigeants de PME interrogés entre le 8 et 23 janvier 2018.